Baden Baden, Ronde 8: En avant Italie!

 

Le syndrome de la nulle est tellement présent à Baden que même une finale tendue avec des pions passés de part et d'autre s'est achevée par le partage du point:

Anand - Meier

40.Fxc5 Td1 41.Ta6 Fc8 42.Txa7 Th1 43.Tc7 Ff5 44.h3 Th2 45.a4 Txg2 46.a5 g4 47.hxg4 Fxg4 

On pourrait penser que si cette partie avait été jouée ailleurs comme par exemple à Bakou ou Gibraltar, et ce malgré Houdini qui évalue la position comme égale (Computerkibitz: Houdini 2.0c x64; http://grenkechessclassic.de/index.php/en/live ), le résultat aurait été différent. Mais à Baden, tout se termina comme il se doit:  48.a6 h3 49.a7 Ff3 50.Td7 h2 51.Td5 Fxd5 52.cxd5 h1=D 53.a8=D Tg1 54.Dg8+ Rf5 55.De6+ Rg6 56.Dg8+ Nulle ( ½ : ½ ).  

Le choc de la journée ooposait les deux joueurs les plus décisifs du tournoi. Arkady souhaitait visiblement se venger de sa défaite lors des matches aller alors que Fabiano ne paraissait pas opposé à une bataille sans merci. Dans une variante d'échange de l'Espagnole, les deux évitèrent les échanges préférant jouer une position compliquée:  

Naiditsch - Caruana

Après 25.Td1 Fxe3 26.Td7+ Rh8 27.Cg4 Fh6 28.Dh4 Fg7 29.Txg7 Rxg7 30.Td1 De6 31.Cxf6 Txf6 32.Dxf6+ Dxf6 33.Td7+ Rh6 34.Fxf6 g5 la défense noire aurait été des plus ardues si tant est qu'elle existe. 25.Ceg4?! – Ratant l'opportunité. 25…Fd4 – Le fou de cases noires va s'échanger contre son dangereux homologue et comme lors de la ronde 3, Caruana va s'emparer de l'initiative pour ne plus la lâcher. 26.Fxd4 Dxd4 27.Td1 Dxb2 28.Cxf6 Dxf6 29.Cg4 Df4 30.Td7+ Tf7 31.Dc3+ Rg8 32.Txf7 Rxf7 33.Td1 

33…Tf8 (encore plus fort était 33…Te8!; Computerkibitz: Houdini 2.0c x64; http://grenkechessclassic.de/index.php/en/live ) 34.Rg2 Fc8 35.h3 Rg8 36.e5 Dg5 37.Dd4 Fb7 38.Rh2 Fxf3 39.Cf6+ Rg7 40.Tg1 Df5 41.Rg3 Fc6 42.h4 Tf7

Les souffrances blanches auraient pu durer moins longtemps (par exemple, 36…Fxg4 37.hxg4 b4), mais les spectateurs n'auraient alors pas eu la chance d'assister au finish: 43.De3 Te7 44.Cg4 h5 45.Dh6+ Rg8 46.Cf6+ Rf7 47.Dh7+ Re6 48.Dg8+ Rxe5 49.Te1+ Rd4 Les blancs abandonnèrent (0:1).  A moins d'un incroyable retournement de situation lors des deux dernières rondes (ce qui semble tout de même fort improbable), le premier prix est promis au joueur italien... 

L'open en marge de l'évènement s'est déroulé dans une ambiance tranquille et décontractée 

Suite à sa nulle lors de la dernière ronde face à Tornike Sanikidze, Etienne Bacrot remporte le tournoi avec un demi-point d'avance sur P Negi (Inde), R Felgaer (Argentine) et T Sanikidze (Géorgie) 

 

Liens vers les photos: 1, 2, 3, 4

Texte: Sergey Kim

 

 

3

RUb style=