Une nulle en trois coups et trois vainqueurs - Résumé de la dernière ronde du "Reykjavik Open 2013"

 

"C'est le scénario idéal pour les organisateurs" – a écrit Peter Doggers juste avant la dernière ronde du Reykjavik Open 2013. Les deux leaders se rencontrent pour une confrontation directe avec à la clé le premier prix et la coupe du vainqueur. Ces deux gladiateurs se nomment Pavel Eljanov et Wesley So. C'est ainsi que les deux joueurs se présentèrent devant l'échiquier et ... se serrèrent la main après seulement trois coups! (Peut-être étaient-ils arrivés à la conclusion que la Grunfeld mène à la nulle forcée?)

 

La partie s'est achevée si rapidement que certains joueurs n'avaient même encore pénétré dans l'aire de jeu, à l'instar de Gawain Jones. Ainsi, son adversaire, Anish Giri put suivre en "direct" le choc de la première table comme l'a commenté ironiquement le site du tournoi. Pavel Eljanov déclara après la partie qu'il était prêt à "jouer" mais lorsque son adversaire lui proposa le partage du point, il ne vit aucune raison de refuser. Ainsi, six joueurs avaient la possibilité de rattraper les leaders. Tous devaient s'affronter ce qui promettait un spectacle intéressant: Jones- Giri, Wei Yi-Cheparinov et Amin- Gajewski. Finalement, seul Bassem Amin réussit à s'imposer. Dans une interview, l'égyptien rapppela qu'il avait joué une "partie folle" lors de la ronde précédente dans laquelle il avait trouvé une bonne défense ce qui l'avait mis d'excellente humeur! Amin confia également qu'il n'était pas totalement professionnel et partageait sa vie entre les hôpitaux (il a fait des études de médecine) et les salles de jeu. Eljanov, So, et Amin se sont donc partagés 8250 euros, selon le système Hort (Eljanov a un meilleur Buchholz, et reçoit donc un peu plus que ses concurrents). Wei Yi et Cheparinov ont fait nulle après une partie attractive mais malheureusement "pratiquement tous les coups sont connus de la théorie!" s'est exclamé Doggers. 

Après la partie, le GMI bulgare a déclaré "Je ne savais pas qu'il jouait cette ligne. C'est nulle partout!". 

Le héros local Hjorvar Gretarsson devait battre David Navara pour rélaiser sa dernière norme de grand-maître. Malheureusement pour l'islandais, il n'eut pas l'ombre d'une chance et fut écrasé:

Gretarsson,Hjorvar Steinn (2509) – Navara,David (2710)

Les noirs sont déjà mieux et le prochain coup blanc perd tout de suite:17.Fxh5? Txb2! 18.Dd1 18.Dxb2 Cd3+ 18…Da5 19.Tc1 Cxe4 20.0–0 Cxc3 21.De1 Dxh5 22.Dxc3

22…Txg2+! 23.Rxg2 Fxh3+

Les blancs abandonnent. En cas de prise en f1, les noirs gagnent du matériel avec ...c6-c5.

Les vainqueurs: Amin Bassem, Pavel Eljanov et Wesley So

 

Liens: 1, 2, 3, 4

Тexte: Peter Doggers, site: http://www.reykjavikopen.com/